Courrier de Marcel Bauer, Maire de Sélestat à l’attention du Ministre de l'Intérieur

Courrier de Marcel Bauer, Maire de Sélestat à l’attention de Gérald Darmanin, Ministre de l'Intérieur

Monsieur le Ministre,

Par la présente, je tiens à vous faire part de la situation préoccupante que connaît depuis plusieurs mois maintenant le quartier Houillon de Sélestat, situé à proximité du centre historique et composé de plusieurs immeubles à caractère social.

Le week-end des 11, 12 et 13 novembre derniers la tension est montée d'un cran et de graves actes délictueux ont été commis avec notamment des voitures, scooters et poubelles incendiés ainsi que des insultes et menaces à l'encontre des pompiers. En ma qualité de Maire, je ne peux continuer à accepter cette situation qui va devenir totalement incontrôlable si aucune réaction ne se fait jour rapidement.

A plusieurs reprises et depuis de nombreux mois, j'ai échangé avec les services décentralisés de l'Etat (préfecture, sous-préfecture et police nationale) sur la situation au sein de ce quartier. Malheureusement, en raison de procédures administratives de plus en plus longues et importantes, les agents des forces de l'ordre sont de moins en moins présents sur le terrain et cela se ressent pleinement.

Ainsi nous avons pris la décision de continuer de renforcer les effectifs et d'armer notre police municipale. D'ici le mois de février 2023, nous serons en capacité de pouvoir faire circuler un équipage la nuit jusqu'à 23h30. Mais au vu des difficultés rencontrées, cela ne sera de loin pas suffisant afin d'assurer l'ordre et la tranquillité publique.

Face à de telles dérives, il faut à présent agir pour que les valeurs de notre République prennent le dessus sur ceux qui ne respectent pas les lois et les règles établies.

Aussi, je sollicite de votre part davantage de moyens mis à la disposition de la police nationale afin de renforcer la présence policière sur Sélestat. La situation s'aggrave et le nombre de riverains excédés augmente de semaine en semaine, faisant craindre le risque d'une dégradation du climat au sein de ce quartier.

Le projet de loi d'orientation et de programmation du Ministère de l'Intérieur actuellement en cours de discussion au Parlement, et notamment le recrutement de 8500 gendarmes et policiers durant le mandat, va dans le bon sens. Sachez que je soutiens pleinement vos propositions car elles permettront à notre pays de renouer avec des valeurs régaliennes intangibles.

La République est partout chez elle et personne n'est en droit de contester cela. Les réponses apportées doivent être fortes et efficaces.

Je sais pouvoir compter sur votre engagement afin de mettre enfin un terme à ces violences qui sont devenues de véritables fléaux subis par nos villes, et qui le plus souvent nourrissent des idées extrémistes de toute sorte.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma très haute considération.

 

Marcel Bauer