Conférence "Le Waltharius, une épopée du IXe siècle"

Le 14 mai 2022 à 15H00
Conférences


Le Waltharius, une épopée du IXe siècle, aux sources de la littérature européenne par Francois Hoff

Découvert en 1780, ce poème épique a d’abord été considéré comme la traduction latine d’un chant héroïque germanique, un Heldenlied perdu. Mais on s’est bientôt rendu compte qu’il s’agissait d’une oeuvre originale, savante, habilement composée, peut-être à partir de récits perdus, dont elle serait la seule trace. Et le poème mêle les niveaux, varie les styles, du sublime au prosaïque. Il est tour à tour barbare, chrétien, tragique, romanesque, moral, et se termine par un éclat de rire !

C’est un des seuls vestiges de la poésie épique du IXe siècle, un incontestable chef d’oeuvre, et on a pu voir en lui « la première borne sur la route de la littérature narrative européenne ». On a découvert aussi que l’oeuvre, ou sa source, avait été diffusée dans toute l’Europe médiévale, de la Norvège à la Catalogne. La recherche a fait vaciller toutes les certitudes du XIXe siècle : on n’est sûr ni de son auteur et de ses intentions, ni de sa date, ni de son lieu d’origine – mais Strasbourg figure en bonne place dans la liste des candidatures. Et les combats du héros sont localisés dans les Vosges…

François Hoff est agrégé de grammaire et docteur en linguistique latine. Il a enseigné le latin en khâgne-Chartes. Il a découvert le Waltharius en travaillant sur l’image des « barbares » des Grandes Invasions dans la littérature romanesque pour l’Association régionale des enseignants de langues anciennes (ARELAS), et a présenté le poème dans plusieurs conférences et publications. Il occupe ses loisirs de retraité en travaillant sur l’histoire (et la préhistoire) du roman policier. Il édite Le Carnet d’écrou, revue consacrée à la saga de Sherlock Holmes et au genre policier, notamment régional.

  • Salle de conférence Sainte-Barbe, rue Sainte-Barbe à Sélestat
  • Entrée libre
  • Organisé par les Amis de la Bibliothèque Humaniste