Commémoration : le Tricentenaire

Certains documents issus des dons d’archives privées nous font parvenir des commémorations d’évènements aujourd’hui oubliés ou méconnus. C’est le cas des Fêtes du Tricentenaire qui a eu lieu en 1934 à Sélestat et qui célèbre le rattachement de Sélestat au Royaume de France en 1634 grâce à l’entrée des troupes françaises à Sélestat le 12 octobre 1634.

Au début de l’année 1934, le maire de Sélestat Auguste Bronner est animé par la volonté d’organiser une grande fête pour célébrer cet évènement qui a profondément marqué l’histoire de la ville et qui a forgé son identité.

 

Depuis le terrible siège de 1632, la ville de Sélestat est occupée par l’armée suédoise qui essaye de gagner du terrain. À cette époque, Sélestat n’est pas encore française. Elle est rattachée au Saint Empire Romain Germanique qui est alors en guerre contre la Suède.

Les sélestadiens doivent se résoudre à vivre sous le joug dur et pesant des suédois, qui imposent la religion protestante alors que Sélestat est une ville profondément catholique.  

Après deux années de souffrances pour la population sélestadienne, les suédois n’ayant plus beaucoup d’intérêt pour elle, décident de céder la ville au Roi de France Louis XIII. Se sentant délaissés par l’Empereur et retrouvant leur religion grâce au Royaume de France, les sélestadiens acceptent sans difficulté cette nouvelle patrie.

Les fêtes du Tricentenaire célèbrent, en 1934, cet évènement historique qui marque le début de l’identité française de Sélestat et son vif attachement à cette nouvelle Patrie. Un cortège rappelant les différentes garnisons qui se sont succédé de 1634 à 1870 à Sélestat était destiné à rappeler le passé militaire de la ville.

Une trace de cette commémoration en 1934 est parvenue aux archives de Sélestat grâce au don de Monsieur Siegel qui était passionné par le patrimoine militaire, tant par les uniformes que par les constructions, et qui entreprit un méticuleux travail de recherche.

Galerie de documents