De la Guerre de Trente Ans à la Guerre franco-prussienne

17e et 18e siècles : sous les Fleurs de Lys

Lors de la Guerre de Trente Ans (1618-1648), Sélestat est occupée par les Suédois puis par les Français. En 1648, elle est rattachée au Royaume de France. Rapidement, les fortifications médiévales vont être démantelées pour finalement être remplacées, à partir de 1675, par une nouvelle enceinte dont les plans sont conçus par Vauban. Jusqu'à la Révolution, Sélestat connait paix et prospérité. La présence d'une garnison n'est pas étrangère à cette croissance économique.

De la Révolution à l’Empire

Les troubles révolutionnaires affectent Sélestat aussi bien que tout le Royaume. Cela dit, bien qu’aucune résistance significative à l’avancée de la République ne soit à noter, c’est avec une certaine réticence que les habitants embrassent ses idéaux, notamment en ce qui concerne le clergé. La Terreur est tiède à Sélestat avec " seulement " deux exécutions. Plus enthousiaste est l’accueil réservé à l’Empire de Bonaparte : Sélestat devient d’ailleurs sous-préfecture en 1806, à la place de Barr. De même, l’industrie et l’économie sélestadiennes prospèrent. La gloire militaire du régime peut s’appuyer sur la résistance acharnée de Sélestat, qui subit siège sur siège en 1814, mais ne se rend jamais, malgré les bombes et les épidémies, sous le commandement notamment de Charles Schweisguth

De l'Empire à la guerre franco-prussienne

Après la chute de l’Empire, Sélestat voit d’assez loin les régimes se succéder. Les révolutions de 1830 et 1848 ont relativement peu d’influence sur la cité, bienveillante envers la patrie, mais réservée envers ses dirigeants. Le plébiscite de 1851, qui installe en quelque sorte Louis-Napoléon Bonaparte sur le siège d’Empereur, est toutefois un grand succès, comme un peu partout en province. Plus surprenant est le résultat du dernier plébiscite du Second Empire, en 1870, quelques mois avant la guerre qui bouleversera la face de l’Alsace et de l’Europe : à rebours de l’Alsace, pour le " oui " à 81%, Sélestat se prononce pour le " non ".

Dates clés

1648 : Rattachement de l'Alsace au Royaume de France

1675-1691 : Construction de l'enceinte Vauban

1806 : Sélestat devient siège de Sous-Préfecture

1814 : Siège de Sélestat par les Bavarois

1870 : Siège de Sélestat par les Prussiens

Nos galeries