Arsenal Saint-Hilaire

Construction de l'arsenal Saint-Hilaire

L’établissement que l’on connait aujourd’hui est sans doute achevé en 1518, à l’emplacement d’un ancien arsenal construit entre la Tour Neuve et la tour dite Kugelthurn, à la même époque que l’édification de la deuxième enceinte, vers 1280.


En 1785, l’arsenal prend le nom du commandant d’artillerie Marc Gaspard Capriol de Saint-Hilaire. Il abrite alors les plombs, les salpêtres et les munitions. La charpente à trois niveaux de greniers recouverts de tommettes, atteste de la fonction de stockage du bâtiment.

À l'origine, l’arsenal comporte deux bâtiments distincts, dont l’un est détruit vers 1910 par l’administration militaire. Ce dernier possédait un escalier à vis en chêne portant la date de 1617, bien que l’ensemble du bâtiment soit vraisemblablement antérieur.
Le bâtiment conservé, et encore visible aujourd’hui, porte la date de 1518 sur le linteau d’une des portes visibles depuis la cour extérieure. Pourtant, nous ne pouvons affirmer avec certitude qu’il s’agisse de la date de sa construction.

 

Pour aller plus loin, consultez également le document suivant :

- Dossier d'inventaire réalisé par le Service de l'Inventaire du Patrimoine de la Région

Arsenal Saint-Hilaire

Bon à savoir

L'arsenal appartient à un propriétaire privé.
La cour de l'arsenal accueille chaque samedi matin un marché bio.

Les dates clés

1518 : Achèvement du nouvel arsenal

1785 : Prend son nom actuel

1984 : Inscription de l'édifice au titre des Monuments Historiques

Nos galeries