Entrée nord du centre-ville : début des travaux

La municipalité a engagé une réflexion qui vise à redynamiser le centre ancien. Elle s'est concrétisée par la mise en œuvre du Projet de Ville qui comprend un volet « requalification de l'espace public ».

Plusieurs actions ont été menées, elles se sont traduites par le réaménagement du secteur piétonnier et de la rue du Marteau, la réalisation des rues de la Jauge, des Prêcheurs, des Tailleurs, Sainte-Foy et de la place d'Armes.

Le programme d'actions se poursuit par le traitement des espaces publics compris entre l'entrée nord de la vieille-ville et la place du Marché aux Choux.

La Ville de Sélestat a confié la conception de ce projet à un prestataire extérieur en l'occurrence le paysagiste Alfred PETER associé au bureau d'études OTE.

 

La concertation

Le projet a fait l'objet d'une concertation étroite avec les acteurs concernés et d'une présentation publique le samedi 24 octobre 2015.

A l'issue de cette consultation publique, le maître d'ouvrage a demandé au concepteur d'adapter le programme initial pour renforcer la capacité de stationnement aux abords du centre.

Le parc urbain

Les contacts entre la Ville de Sélestat et l'Université de Strasbourg ont permis d'intégrer le parc de l'Ecole Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE, l'ex IUFM) au projet initié par la Ville. Cette opportunité a modifié les données du programme initial, elle permet de créer un vrai parc urbain. Les emprises seront mises à disposition de la Ville, en contrepartie, elle assurera la gestion de cet équipement.

La délimitation physique du parc de l'ex IUFM sera supprimée pour dégager une seule entité. L'ensemble sera agrémenté d'arbres de hauts jets en grand nombre.

La création de ce nouveau parc permet de conforter l'identité paysagère du boulevard Charlemagne et de prolonger la trame verte piétonne vers le centre ancien. Les emprises situées le long de la rue Aristide Briand seront réservées au stationnement.

Le boulevard Charlemagne - rue Aristide Briand

Le réaménagement de l'extrémité sud du boulevard Charlemagne et de la rue Aristide Briand permettra d'accroître la capacité de stationnement.

Le carrefour Pouydraguin/boulevard Leclerc

L'accès existant vers le centre sera déplacé, il s'effectuera latéralement depuis le boulevard Leclerc, en longeant l'Office de Tourisme. L'ancien accès sera réservé aux circulations douces piétons/cycles.

Pour favoriser la migration des piétons vers le centre, un plateau surélevé sera créé à l'intersection des boulevards Castelnau et Charlemagne. Des arrêts « bus » seront réalisés de part et d'autre de l'entrée nord, ils faciliteront la dépose des visiteurs.

Le square Schweitzer

Actuellement, cet espace est affecté au stationnement ; des adaptations mineures permettront de créer la voie d'accès au centre.

Place du Vieux Marché aux Vins, Place Gambetta, rue du Sel et rue de la Grande Boucherie

Le traitement de ces emprises s'opérera essentiellement au niveau des revêtements de sol des voies de circulation et des espaces de rencontre.

L'intervention se résumera à des solutions présentant des caractères de simplicité, d'authenticité et de sobriété.

L'accent sera mis sur le choix de matériaux économiques (enrobé) et confortables, un revêtement qualitatif sera appliqué aux seul les abords de la Bibliothèque Humaniste.

Les espace attenants à la bibliothèque humaniste, place du Dr Maurice Kubler et Maison du Pain sont traités dans le cadre de la rénovation de cet équipement

L'accompagnement de ce programme se traduit par des actions conjointes en termes de circulation et de stationnement

La circulation

Soucieux de favoriser la mixité des usagers sans pour autant s'affranchir de la circulation, les emprises aménagées seront réglementées sous le statut de la zone de rencontre. Cette mesure a pour incidence de limiter la vitesse à 20 km/h et de conjuguer tous les modes de circulation dans le respect du plus vulnérable.

Les principes d'aménagement

Le projet élaboré par le concepteur s'articule autour des séquences d'aménagement suivantes :

Le stationnement

Le projet est accompagné de mesures qui visent à répondre au mieux aux attentes, tant des visiteurs, des chalands, des résidents et des pendulaires

Les actions projetées sont les suivantes :

visiteurs - renforcement de l'offre de stationnement :

  • capacité actuelle : 190 emplacements
  • capacité après aménagement : 300 emplacements
  • bilan après aménagement : + 110 emplacements créés

résidents - proposer une possibilité de stationnement en « zone bleue »

pendulaires - diriger les usagers vers des parcs de stationnement à proximité de la vieille-ville

Ce point fera, ultérieurement, l'objet d'une présentation spécifique.

Les réseaux

Parallèlement au réaménagement des espaces publics du centre-ville sera engagée la rénovation des réseaux existants, gaz, eau, assainissement pluvial, éclairage public et patrimonial.

Aspect financier

Le coût estimatif du projet élaboré par le concepteur est estimé à

1 631 997 € hors taxes

Reportage de TV2Com portant sur les travaux d'aménagement de l'entrée nord du centre-ville

Durée des travaux : août 2016 à 2017

Coût : 1 631 997 € HT

Nos galeries