Agence culturelle d'Alsace

Présentation de l'Agence Culturelle d'Alsace

Association à but non lucratif, l’Agence culturelle d’Alsace voit le jour en juin 1976 lors de la signature de la première Charte culturelle régionale de France visant à l’égal accès de tous à la culture. L’Agence culturelle d’Alsace accompagne par son expertise les collectivités publiques, créateurs, diffuseurs et associations dans les domaines des politiques culturelles, de l’art contemporain, du spectacle vivant, du cinéma et de l’image animée.
Crée en 1982 au sein de l’Agence culturelle d’Alsace, le Fonds régional d’art contemporain (Frac Alsace) développe trois missions principales : le soutien à la création artistique contemporaine, sa diffusion et la sensibilisation des publics.

Une architecture polymorphe

En 1989, la municipalité de Sélestat met à disposition de l’Agence culturelle d’Alsace (ACA) le terrain des anciens abattoirs en bordure de l’Ill (Cf. Vidéo plus bas sur cette page). Le bâtiment est inauguré en 1996. François  Kieffer,  Ante  Josip  Von  Kostelac et Pierre Kimmenauer, les trois architectes choisis pour l’équipement, ont voulu faire le lien entre  le  passé, symbolisé par le centre ville historique, et la modernité que l’Agence culturelle d’Alsace  incarne.  L’édifice s’ouvre vers  la  rivière  par  sa  façade  vitrée  et  se prolonge  vers  la  route  de  Marckolsheim  par de multiples couches  bâties.  Il est agencé sur deux niveaux et constitué de différents volumes asymétriques.

Face à la ville et en bordure de l’Ill, l’espace du Frac Alsace se distingue par sa façade en verre. Le bâtiment de l’Agence culturelle est composé d’un bloc de béton brut, abritant les bureaux de l’administration et d’un entrepôt à la façade en rébéton gris pour les réserves du Frac et le parc de matériel. Dans l’angle de ce bâtiment se trouvent l’accueil et un espace en forme de cube, recouvert de tôle perforée grise, destiné à la création audiovisuelle, au théâtre et à la formation.

Le jardin du frac : un lieu d’expérimentation artistique à part entière

Créé en 1999, le jardin du Frac Alsace, ouvert à tous, est régulièrement investi par des artistes. En  2010, l’artiste  Nicolas Boulard a converti le  jardin  en  clos  viticole, à la fois vignoble et projet  artistique.  Les  parcelles  de  vignes sont  disposées  de  manière  à  produire  un effet graphique et de créer un décalage avec l’identité architecturale de l’Agence culturelle d’Alsace.  Le Clos du Frac est aujourd’hui l’unique parcelle de vignoble bordelais élevé en biodynamie en Alsace.


Depuis 2015, la sculpture de l’autrichien Elmar Trenkwalder WVZ 284  fait office de portail d’accès, dans la tradition d’orner l’entrée d’un domaine viticole par un portail sans grille, ni clôture. Entièrement réalisée  en  céramique, l’œuvre s’inspire autant des temples bouddhistes indiens que de la sculpture de la Renaissance italienne.

Vidéo de présentation des anciens abattoirs

Agence culturelle d'Alsace

Quelques chiffres

4470 m 2 : Superficie totale du site de l’Agence culturelle d’Alsace


1290 m 2 : Superficie du Frac


1220 m 2 : Superficie du parc de matériel

Les dates clés

1976 : Création de l’Agence culturelle d’Alsace


1982 : Création du Frac, au sein de l’Agence culturelle d’Alsace


1989 : Mise à disposition du terrain des anciens abattoirs


1993 : Début du chantier de construction


1996 : Inauguration de l’Agence culturelle d’Alsace

Nos galeries