Mairie

La Mairie aujourd’hui

La mairie actuelle correspond au regroupement des n°6 et n°8 de la place d’Armes depuis une campagne de travaux menée en 2015. En tout, l’édifice est composé de quatre corps de bâtiments, donnant directement sur la place d’Armes ou sur la rue des Prêcheurs. L’édifice ainsi remanié paraît uniforme. Une verrière est installée sur la façade du n°6, procurant à l’édifice un aspect contemporain. Elle marque la nouvelle entrée de la mairie.

Le n°6 Place d’Armes : l’ancienne Chancellerie

Une première mairie est installée à l’emplacement de l’actuel n°6 de la Place d’Armes entre la fin du 14e et le début du 15e siècle. À cette époque, la Place d’Armes s’appelait la Wafflerhof, en l’honneur de la famille Waffler d’Echery, qui y possédait un hôtel particulier et des dépendances. Cette famille avait compté plusieurs prévôts impériaux. La municipalité fait l’acquisition de ce vaste hôtel et de ses dépendances suite à l’extinction de la famille des Waffler d’Echery de Sélestat, en 1380. Jusqu’à la construction de l’ancien hôtel de ville vers 1425, au nord-ouest de la Place d’Armes, c’est dans cet édifice que se réunissaient les Magistrats.

Au 16e siècle, l’édifice abrita les services de la chancellerie et des archives, ce qui lui valu le nom d’ancienne Chancellerie. L’édifice flanquait le mur d’enceinte le long duquel coulait l’ancien canal des Moulins (dans l’actuelle rue des Prêcheurs). Au 16e siècle également, l’édifice est fortement remanié. La tourelle d’escalier intérieure est à dater de cette campagne de travaux.

Entre 1764 et 1765, l’édifice est transformé par l’architecte de la ville, Joseph-Ignace Gouget, qui est également à l’origine de l’actuel hôtel de ville.

Le n°8 Place d’Armes : la maison Algan-Kruch

Cet édifice se compose de deux corps de bâtiments. Le premier, celui visible depuis la Place d’Armes, est une reconstruction datant du 18e siècle. Son sous-sol est voûté en berceau. Il portait anciennement le nom de maison Algan-Kruch. La façade est caractérisée par la présence d’un balcon surplombant l’entrée. Il porte la date de 1716, incluse dans les coins supérieurs du garde corps, directement dans le fer forgé. Sur le motif central on distingue la date de 1708, ainsi que les armoiries de deux familles : la famille de la Grange et une autre non identifiée, dont le symbole pourrait être le chêne. Le décor de cette balustrade est composé de divers rinceaux et de fleurs de lys. Les armoiries de la famille de la Grange renvoient à l’intendant Jacques de la Grange, qui avait pourtant déjà quitté son poste en 1716, date de réalisation du garde-corps. Il est donc difficile d’expliquer la présence ici de ces armoiries à cette date tardive.

Entre 1675 et 1720, l’édifice est la propriété de l’administration.

À la fin du 18e siècle, elle appartient à François Antoine Hurstel, qui exercait la profession de gourmet. Il fit poser une grille d’imposte dans la porte comportant ses initiales, F,A,H, ainsi qu’un 4 (qui est l’emblème des marchands), combiné à une ancre (qui est quant à elle l’emblème jointe des tonneliers et des bateliers), et dont François Antoine Hurstel faisait partie.

Au 19e siècle la maison devient la propriété de Monsieur Helbig qui y fait installer son atelier de lithographie.

L’édifice appartient à la Ville de Sélestat depuis 2003.

 

 Pour aller plus loin, consultez également les documents suivants :

- Dossiers d'inventaire réalisés par le Service de l'Inventaire du Patrimoine de la Région :

Mairie

Les dates clés

1380 : Rachat par la Ville de l’hôtel des Waffler d’Echery et de ses dépendances

Vers 1425 : Construction d’un hôtel de ville sur la place d’Armes

16e siècle : Installation de la Chancellerie et des archives au n°6

Entre 1764 et 1765 : Remaniement de l’Ancienne Chancellerie par Joseph-Ignace Gouget

18e siècle : Construction de la maison Algan-Kruch

2003 : Acquisition par la Ville de la maison Algan-Kruch

2015 : Travaux d’extension de la Mairie

Nos galeries